Urban design


Créer ensemble l’espace public de demain

Design dans l’espace public

 

« Du design dans l’espace public » est un vaste programme de co-création impliquant des entreprises, des designers et treize administrations locales du sud de la Flandre occidentale. Ensemble, ils créent de nouveaux produits et services. L’espace public se doit actuellement d’être toujours plus accueillant. Un aménagement réfléchi crée un impact sur les habitants et les visiteurs. Le projet TRIPOD vous offre une excellente opportunité de participer. Il doit mener à la création de produits et services innovants pour l’espace public.

Cinq projets sont lancés ! Ces cinq cas traduisent tous les défis de l’espace public de demain !

 

Projet 1
La poubelle intelligente


Qu’est-ce qu’une poubelle intelligente et quels rôles et fonctions peut-elle jouer dans l’espace public ?

La poubelle de rue classique laisse à désirer. Les déchets s’accumulent, le design est quelconque et les collaborateurs de la ville passent une grande partie de leur temps à vider des poubelles à peine remplies ou à moitié vides. Il est temps de repenser la fonction de la poubelle !

Une poubelle intelligente réunit plusieurs fonctions. Pensez ici à la mesure de l’hygrométrie, de la qualité de l’air, de la température, l’intégration de l’éclairage public, la détection de mouvement, la signalisation interactive, la compression automatique du contenu, la détection du volume du contenu. Et pourquoi une poubelle ne pourrait-elle pas devenir un banc public ?

Nous devons également tenir compte des poubelles actuelles qui ne doivent pas encore être remplacées. Nous pouvons peut-être y ajouter de nouvelles fonctions, afin qu’elles puissent également devenir des « poubelles intelligentes ».

Projet 2
Une vision de l’avenir


Comment mettre un lieu physique en lien avec le passé ou l’avenir ?

Les autorités locales veulent mettre un lieu en scène. Elles souhaitent présenter une image de l’avenir ou une image du passé d’un certain endroit. C’est pratique pour les projets patrimoniaux ou pour présenter de nouveaux projets d’aménagement urbain.

Dans le cadre de ce projet, nous cherchons ensemble une manière de visualiser ou rendre lisible la transformation d’un lieu. Visualiser avec un élément interactif augmente en outre l’implication : le spectateur devient aussi un utilisateur.

Le produit ou service consiste à développer un objet de manière très accessible, objet qui se trouve physiquement dans l’espace public et qui peut remplir la fonction en question.

Projet 3
Des points mobilité pour une circulation intelligente


Comment réaliser un point mobilité au niveau du quartier en vue de créer un carrefour pour les modes de mobilité ?

Un point mobilité est un lieu physique dans un village, un quartier ou une ville. On peut y utiliser différents services. Un point mobilité réunit différents services de transport : des voitures partagées, un parking à vélos, un arrêt de proximité pour les transports en commun. Outre les services de mobilité, vous pouvez par exemple aussi y trouver des informations sur les activités de quartier, un distributeur de pains, du wifi, un centre de réparation de vélos ou des casiers pour les paquets.

Un point mobilité doit être clairement identifiable comme tel. Le fonctionnement du point mobilité, mais également le lieu physique ont un impact visuel sur l’espace public. Dans ce cadre, un designer a ainsi une belle opportunité de donner une forme conceptuelle et esthétique à un point mobilité.

Un point mobilité ne doit pas être simplement une juxtaposition de services. Nous désirons un ensemble cohérent, utilisable et modulable dans divers contextes et dans différents lieux.

Via le projet Share North, les autorisations locales sont déjà invitées à participer à ce projet.

Projet 4
Gestion et entretien des espaces verts de demain


Comment aborder la gestion des espaces verts de façon innovante ? Comment accélérer et faciliter l’entretien des espaces verts ?

De nombreuses autorités locales consacrent encore beaucoup de travail à la gestion et à l’entretien de leur espace public. Ce modèle est sous pression.

Dans le cadre de ce projet, nous mettons sur pied un groupe de pionniers. Ce sont des collaborateurs qui gèrent et entretiennent des espaces verts au quotidien. Leurs différents outils et méthodes de travail sont également remis en question. Ce dialogue et les diverses observations doivent mener à de nouvelles idées et solutions.

Nous visons l’optimalisation des processus, de nouvelles méthodes, de nouveaux services et davantage d’efficacité. De ce fait, il est également possible de créer de nouveaux modèles d’activités.

Projet 5
Le Parc Bleu de l’Eurométropole


Comment améliorer la visibilité du circuit cycliste du Carré Bleu dans le Parc Bleu de l’Eurométropole ?

Le Carré Bleu est une boucle de 90 km formée par les principaux cours d’eau de l’Eurométropole : la Deûle, la Lys, le Canal de Bossuit-Courtrai, l’Escaut, le Canal de l’Espierres et le Canal de Roubaix. Cette boucle relie les trois régions de l’Eurométropole via l’eau. L’Eurométropole et ses partenaires désirent faire du Carré Bleu la porte d’accès au Parc Bleu de l’Eurométropole.

Le circuit cycliste et pédestre du Carré Bleu est spécifiquement aménagé pour les citoyens de l’Eurométropole mais également pour les touristes. Le Carré Bleu doit bénéficier d’une identité forte. Dans le cadre de ce projet, nous recherchons une intervention paysagère le long du parcours. Ce marquage durable caractérisera le Carré Bleu et le contexte transfrontalier. L’intervention doit sauter aux yeux, mais peut prendre n’importe quelle forme : par exemple de l’art paysager, une rangée d’arbres, un concept numérique.

Ce projet est un POC (proof of concept) dans le cadre de Lille Métropole Capitale mondiale du Design (Lille WDC2020). Le Carré Bleu bénéficiera ainsi d’un rayonnement international. L’appel ouvert à candidatures sera diffusé au niveau international.


L’approche : co-création

Avec TRIPOD, nous nous mettons concrètement au travail. Le projet encadre et accompagne ce processus de co-création.

Les autorités locales ont pu déterminer cinq projets, bottom-up.

Nous commençons toujours par la mise en lumière des problèmes que pose chaque projet et recherchons ensuite les bons partenaires, entreprises et participants.

Chacun des cinq projets est porté par des propriétaires de projet spécifiques.

Au début de chaque projet, les partenaires se concertent sur le déroulement du projet et les différents jalons. Ces derniers font également l’objet d’une communication.

De cette manière, nous mettons en place une collaboration de qualité, avec une valeur ajoutée pour tous les participants.

Dans chacun des cinq projets, nous travaillons sur la base de rôles et tâches clairement définis.

Le designer dirige le processus de co-création et le traduit en résultats tangibles avec le groupe. Chaque designer sélectionné peut compter sur une indemnité de base de 14.000 euros. (hors TVA)

Les autorités locales participantes investissent dans une participation active et du temps.

Les entreprises investissent du temps et des possibilités de matérialisation de prototypes.

Le budget pour la création de prototypes et les réalisations effectives n’est pas compris dans TRIPOD II et doit dès lors être discuté pour chaque projet avec les partenaires de projet et les autorités locales.

— Appel ouvert à candidatures pour les autorités locales, entreprises et designers. (avril 2019) Les autorités locales et les entreprises de notre région, du Nord de la France et de Wallonie ont l’opportunité de participer au projet « Design dans l’espace public ». Participer signifier apporter activement du temps et des capacités et contribuer à l’éventuel financement du projet. La nomination d’un designer respecte la loi sur les marchés publics, dans le cadre du Projet européen Interrégional TRIPOD.

— Plan du projet. Les différentes attentes, visions et opinions sont exposées et détaillées. Un planning de projet et une lettre de design claire formulent des critères de succès mesurables.

Co-création. Durant le projet, les partenaires se réunissent régulièrement en vue de discuter du projet, de proposer des idées et de déterminer les tâches à partager. L’Antwerp Management School assure l’encadrement sur les plans du droit et du co-ownership.

— Proof of concept. (Octobre 2019) Pendant la Semaine du Design 2019, un « proof of concept » est présenté au grand public. Grâce à ce test, le public apportera de nouvelles perspectives. Elles seront prises en compte dans l’élaboration et la matérialisation du nouveau projet.

— Matérialisation et tests. Les prototypes et les tests rendent le produit réel. Au cours de cette phase, d’éventuelles entreprises supplémentaires sont engagées en vue de poursuivre la co-création et la matérialisation des nouveaux concepts.

Présentation du projet pendant INTERIEUR / Semaine du Design 2020. (Octobre 2020) Le grand public peut prendre connaissance du résultat final, avec les autres projets du « Design dans l’espace public ». Les visiteurs peuvent également découvrir les coulisses du processus du projet.


En raison du caractère international de l’appel à candidatures, une autre approche est adoptée pour le projet sur le cyclisme dans l’Eurométropole.

L’appel ouvert à candidatures est diffusé dans un contexte international, notamment via le réseau UNESCO Creative Cities Network.

Les designers peuvent se porter candidats et une première sélection est établie. Parmi la première sélection, un jury fait un choix sur la base de critères imposés. Le jury déterminera les trois candidats qui entrent en considération pour l’élaboration du projet. Un budget de 1500 euros est prévu pour chacun des trois participants. Un jury évalue les trois propositions. Le designer choisi peut ensuite se mettre au travail.
Un proof of concept sera présenté pendant la Semaine du Design 2019. Le résultat final sera montré au grand public lors de la Journée mondiale le 22 mars 2020.

Vous souhaitez participer au projet « Design dans l’espace public » ?
Envoyez-nous d’abord davantage d’informations sur vous et votre intérêt.

Nous vous contacterons ensuite pour vous communiquer les données précises du projet.

Chef de projet Kris Dekeyzer
056 24 16 16
kris.dekeyzer@leiedal.be