La co-création, Kesako ?

La co-création, également appelée codesign ou design participatif, est une méthodologie de travail collaborative intervenant dans la gestion de projets et plus particulièrement dans le développement de l’offre produits-services.

Elle permet d’adopter une approche centrée utilisateurs en faisant intervenir ces derniers – qu’ils soient clients, utilisateurs finaux ou autres parties prenantes du projet (fournisseur, sous-traitant, revendeur…) – dans la définition de l’offre.

Elle s’appuie sur l’intelligence collective apportée par ces différents maillons de la chaine de valeur et permet d’identifier les éléments à haute valeur ajoutée d’un produit ou d’un service pour en tirer le meilleur parti.

Définition inspirée du projet Interreg codesign Aliment 

La façon la plus évidente de mettre en œuvre la cocréation est l’atelier de cocréation. Il permet de rassembler les différents acteurs concernés et de les faire participer activement au projet. Pour cela, différentes techniques de créativité peuvent être utilisées, en fonction des besoins et de l’objectif poursuivi. Et pour que les participants puissent donner le meilleur d’eux-mêmes, il convient de les mettre dans une dynamique de groupe positive et de développer leur posture créative. Cette tâche est confiée au facilitateur ou à la facilitatrice de la séance.

Pour mieux comprendre comment se déroule une séance de cocréation, nous vous invitons à visionner cette courte vidéo animée réalisée dans le cadre du projet Interreg codesign Aliment : https://www.youtube.com/watch?time_continue=133&v=pDbO75e4cTY&feature=emb_logo

  

Une approche innovante intégrée à la méthodologie d’accompagnement TRIPOD

Le projet TRIPOD propose lui aussi aux entreprises d’adopter une approche centrée sur l’utilisateur. La co-création y trouve donc naturellement sa place. Des ateliers de co-création sont ainsi proposés aux entreprises pour changer de paradigme, prendre du recul sur leurs projets et adopter, à travers une journée de « sprint », le point de vue des utilisateurs. Ce sprint d’une journée permet souvent de mettre en place un processus de réflexion inspiré du modèle en double diamant.

Le “Double Diamond Model », développé par le UK Design Council, est souvent utilisé pour sa simplification visuelle et parce qu’il ajoute l’aspect de divergence et convergence dans le processus du Design Thinking. Il marque également l’importance de (re)formuler la problématique, en considérant les attentes réelles des utilisateurs, avant de démarrer l’idéation du produit/service.

La journée permet ainsi de reformuler le besoin avec les utilisateurs et l’ensemble des parties prenantes présentes, de « brainstormer » avec eux sur les solutions potentielles à ce besoin, pistes d’amélioration de l’existant ou d’innovation plus radicale, de représenter ces solutions de façons concrète (les prototyper) et, parfois même, de les tester auprès d’utilisateurs clés !

Dans le cas de MyQM, ce ne sont ainsi pas moins de 4 prototypes différents qui ont été développés sur la journée !

L’exemple concret de MyQM

MyQM est une plateforme permettant aux entreprises de mesurer et piloter la qualité de leurs centres de relation Client. Intégrant la dimension Customer feedback et l’Intelligence Artificielle au service du Quality Monitoring, MyQM propose en un seul outil une vision à 360° de la qualité délivrée et de la qualité perçue.

L’humain et la qualité sont au cœur du projet, c’est pourquoi l’intelligence collective y trouve naturellement sa place !

Afin d’humaniser la relation client et de valoriser les collaborateurs des Centre d’appels qui mettent en œuvre cette relation, MyQm a souhaité concevoir un objet connecté facilitant l’interaction entre la plateforme et l’utilisateur.

Cet objet devait s’intégrer facilement dans l’environnement, être utile et non « gadget » et, au-delà de sa pertinence technologique, être surtout simple d’utilisation !

La séance de co-création avait donc pour objectif d’imaginer ce que pourrait être cet objet connecté, mais aussi et surtout d’entrevoir ces fameuses interactions et donc la façon dont un objet comme celui-là pourrait être utile à ses utilisateurs. Une séance pour le moins réussie !

Le mot de la facilitatrice :

Un atelier de co-création réussi avec la participation d’une équipe multidisciplinaire (bénéficiaires, salariés, experts) et des designers pour challenger les idées ! Des participants actifs, n’ayant jamais participés à ce type de séance auparavant, ravis de l’expérience , avec à la clé, une magnifique production de 4 concepts à travers la réalisation de prototypes (jeux de rôle, saynètes, maquettes…). Également un moment convivial, d’échanges pour clôturer la journée.

Manuéline Caseau, formatrice et facilitatrice d’innovation chez Design Innovation, partenaire du projet TRIPOD

L’impact de cette séance

Un impact direct sur le projet

Les séances de cocréation représentent bien souvent des accélérateurs de projet. Le format « sprint » : une journée pour comprendre, imaginer et construire (prototyper), permet d’entrer en action et d’avancer concrètement tout en aillant conscience que le test et l’itération sont incontournables et devront suivre cette journée. Elle est là pour (re)mettre le pied à l’étrier et booster le projet :

« Cette séance de co-création a contribué à faire avancer notre projet. Une idée a été sélectionnée et sera développée. Il s’agit de l’assistant virtuel My Bubble, piloté par l’intelligence artificielle.

Cet assistant accompagnera les utilisateurs de la solution et fera le pont entre la solution et le projet de développement de l’intelligence artificielle. C’est dans le box et sortira prochainement ! »

Un impact aussi sur l’organisation et ses individus

Ludovic, fondateur et gérant de MyQM, a beaucoup apprécié la créativité amenée par les différents participants et les solutions qui en sont ressorties.

« Cette séance de créativité nous a permis de sortir du cadre, de prendre du recul et d’entendre des personnes extérieures parler de notre projet en d’autres mots.

Nous avons également découvert que la créativité est en chacun de nous. Cette séance a fait émerger beaucoup d’idées et surtout de très bonnes idées ! »

C’est donc bien plus qu’un one shot, c’est bien souvent l’adoption d’un nouveau mode de pensée qui intègre pleinement les utilisateurs, les partenaires, clients et collaborateurs de l’organisation.

À vous de tester !