Elisabeth Simon

DOMAINE DE GRAUX

Elisabeth Simon est la descendante d’une lignée d’entrepreneurs belges et l’héritière d’un site magnifique : le Domaine de graux. Licenciée en sciences économiques et spécialisée dans le contrôle des comptes d’entreprises (« révisorat » en Belgique), elle a repris le flambeau de son père en 1995 à la tête de la propriété familiale. Elle avait l’envie chevillée au corps de développer l’agriculture biologique, d’ouvrir le site aux événements privés et professionnels et de transmettre le respect de la nature.
Le Domaine de graux est un imposant domaine de 115 hectares de terres agricoles, en partie couvert de plans d’eau, de bosquets, de prairies et d’arbres séculaires. Au milieu trône une ferme-château entièrement rénovée. Le domaine est situé à Gaurain-Ramecroix, dans l’entité de Tournai. la famille Simon en est propriétaire depuis 1863.

Depuis 1946, Paul Simon, aujourd’hui décédé, n’a cessé d’aménager le domaine. Il a créé quatorze plans d’eau de formes, tailles et profondeurs différentes pour accueillir un maximum d’espèces animales et végétales. Plus de neuf hectares de bois et bosquets et six kilomètres de haies complètent ce maillage écologique exceptionnel.

Des techniques culturales originales

Elisabeth Simon poursuit le travail de son père depuis 1995. Elle réalise chaque année de nouvelles plantations, dont récemment un verger conservatoire de plus de trois cent arbres, et entretient les zones naturelles pour sauvegarder la diversité de la faune et de la flore. Grâce à des techniques culturales originales, Elisabeth Simon parvient à marier la qualité de ses produits, de l’environnement et de ses revenus agricoles.

Le design de service catalyse les valeurs profondes

Comment faire comprendre aux visiteurs du Domaine de graux, présents le temps d’un séminaire, qu’ils sont dans un lieu chargé d’histoire et au cœur d’une dynamique environnementale ? C’est la question qui a mené Elisabeth Simon jusqu’au design. Le designer de service Yves Voglaire, de l’agence belge Originn, l’a aidée à exprimer ses valeurs à tous les points de contact avec le client : un site internet pour ceux qui sont à distance, un parcours pédagogique pour les visiteurs qui se promènent dans le parc, une carte 2D/3D sur le mur de la salle des conférences pour ceux qui restent à l’intérieur. « Je voulais que les gens sachent qu’ils sont chauffés avec le bois des taillis, qu’ils sont entourés de vie animale et qu’ils utilisent l’eau de pluie dans les sanitaires », explique la propriétaire des lieux.

La rénovation des anciens bâtiments agricoles
mise sur les matériaux naturels, comme le bois
et la pierre. Ils se combinent à des interventions ponctuelles originales. Par exemple,
dans les sanitaires, les lavabos sont posés
sur le tronc d’un ancien cèdre du parc, qui
continue de libérer ses senteurs.